©2019 by Sultan Bacchus and Schools. Proudly created with Wix.com

Le travail d’Olivier Bonnardot s’oriente vers trois pôles:

l’écriture, la musique et le théâtre. 

 

Il a reçu une formation de piano classique.

Il découvre le théâtre en 1982. Il joue à cette période dans des matchs d’improvisation, genre tout fraichement débarqué du Québec et qui se disputent à Aubervilliers, en banlieue parisienne.

 

A 17 ans, il débute son engagement littéraire.

Il écrit des recueils (Mes ronces, Diable d’augure, Tiroirs), une épopée en vers inédite (Ecueil d’un temps juché), des vers végétaux et un conte manuscrit de quinze pages sans espace qu’il va vendre en Bretagne en 1989.

En mai de la même année, il émigre en Irlande. Il enseigne le français et le piano. Il étudie l’anglais et écrit petit à petit dans cette langue.

En 1995, il intègre le cours d’art dramatique à l’Arts Centre de Galway, dans l’Ouest de l’Irlande sous la direction de Pete Mullineaux.

Cette même année, il fonde La Troupe Tempête et écrit the Black Bun pour cinq comédiens irlandais. Il continue avec The Meeting, The Bench et enfin Dracula qui lui vaut une subvention de la ville de Galway et de la Culture. Dans ces pièces, il explore la dimension physique de l’expression théâtrale utilisant le mot comme arme des artifices et le remplace au profit du mouvement, révélateur du personnage, et du son, simulateur d’émotion et d’espace.

Ainsi, Dracula, créé en 1997, est une pièce entièrement phonographique qui va surprendre un public irlandais pourtant habitué aux récits d’épouvante et à leur machinerie.

Il va ensuite, en 1998, écrire sa première comédie musicale. Coilis, en gaélique irlandais Chou-fleur, est l’histoire d’un enfant à tête de chou qui fait tomber celle d’un jardinier. La pièce est programmée au festival de Salthill, au prestigieux festival des écrivains de Listowel, the Writers’ Week et dans les Umbrella Events du Galway Ars Festival. Le projet qui suit est Bluebeard, une pièce dramatique en 5 actes créée en janvier 1999 au théâtre national irlandais, An Taibhdhearc. Cette pièce mélange la scène et le film. Elle voit le jour grâce à la complicité de l’école cinématographique de Galway.

Parallèlement, Olivier continue d’écrire dans sa langue maternelle des recueils de poèmes (Cinq poèmes à l’aube, Poésie des Echos, Where is the master, Bas où les feuilles tombent, Mykérinos) et un recueil de contes (Trois contes pour tous). Il traduit en collaboration avec Etienne Rynne, archéologue irlandais de renom, un petit livre, the Awakening of Pandarin - le Reveil de Pandarin qu’il publie et diffuse en 1995, dans une édition qu’il crée, the Hunchback Dwarf.

En théâtre, il écrit en français le Roman Adorable et après onze ans en Irlande, il revient s’installer en France près de Nantes en 2000.

Là, il fonde en 2001 la compagnie Sultan Bacchus après une série d’ateliers baptisée Rencontre-Projet. 

Sur le plan littéraire, Olivier décide de traduire Bluebeard en français. La pièce devient Il était une fois une nuit. A partir de 2001, il commence à lier avec le milieu littéraire nantais

Olivier a continué à garder contact avec l’Irlande. En 2006, il écrit et met en scène Gone pour la compagnie Pignut Productions à Galway. Il fréquente assidûment le Baboró festival, un festival international d’art pour enfants.

C’est aussi l’occasion de renouer avec l’anglais, sa langue d’adoption dans laquelle il écrit toujours. Le souci de faire connaître une autre culture et le désir de transmettre la richesse de l’apprentissage d’une langue étrangère et ce par les méthodes qu’il a éprouvées sont à l’origine du projet Sultan Bacchus and Schools qui démarre en 2008 avec la mission d’organiser au collège Debussy de Nantes des portes ouvertes où les dernières années du primaire et les premières années du secondaire doivent se rencontrer et vivre une expérience commune.

 

Là, il crée Paperwork, l’aventure d’une feuille de papier pour 100 enfants. La pièce est jouée en trois langues, anglais, allemand et arabe. De là et en continuant l’année suivante avec une autre création The Voice, également pour 100 enfants, il va étendre ce travail théâtral par la langue étrangère et inversement, aux collèges et lycées des régions Loire-Atlantique, Bretagne et Vendée. Il met au point des types d’interventions et de spectacles qui stimulent et s’adaptent aux élèves. 

 

En 2011, c’est le projet de comédie musicale en anglais pour enfants et adolescents qui est réalisé dans un collège avec The Puppet King. L’expérience est concluante et décide à ce que le concept soit étendu hors du scolaire. Cindy and William, pièce de théâtre basée sur l’improvisation et déjà jouée au lycée, évolue alors en comédie musicale improvisée pour des jeunes entre 14 et 16 ans. Ce projet voit le jour avec les soutiens de l’Accoord, le centre socioculturel du Dix et la Maison du Citoyen et de l’Habitant de Nantes de 2012 à 2014.

 

Depuis plusieurs années, Olivier œuvre en vue d’établir des ponts avec des pays étrangers où des groupes militent pour que l’éducation et l’art se retrouvent à l’école et dans les loisirs des enfants.

Il a déjà trouvé des interlocuteurs et parfois de vrais pionniers en Italie, en Irlande, en Allemagne, au Canada, en Egypte et en Angleterre.

Son attention est tout particulièrement portée sur la création d’échanges interculturels pour les jeunes sur la base commune du théâtre, de la comédie musicale et des langues étrangères. 

Affilié à aucun groupe, libre, avec une écriture singulière, Olivier continue d’écrire pour tous les publics, avec l’idée d’une action porteuse d’espoir, d’audace et de liberté : 

 

 La règle c’est qu’il n’y a pas de règle.

Il y a des commencements, ou naissances artistiques, et des variations infinies, tant il est vrai que l’artiste qui accomplit sa tâche se distingue inéluctablement de ceux qui le précèdent ou qui lui sont contemporains. 

Mon travail d’écriture ne vient pas du plateau; en metteur en scène et en comédien, je me détache de l’auteur. Le plateau alors devient le lieu d’une nouvelle création où chacun trouve une place.

OLIVIER BONNARDOT

Dramaturge, compositeur, metteur en scène et comédien